PLANTER et PLANTE

 CE2

PLANTER et PLANTE

 

Il serait bon de commencer par revoir la leçon intitulée ARBRE et de la leçon intitulée FEUILLE que vos élèves ont peut-être étudiées en maternelle et au CP. Le mot FLEUR ne figure qu’en liste complémentaire de la grande section maternelle, et JARDIN et BOIS en liste complémentaire du CP. C’est bien peu pour le vocabulaire du monde végétal ! Raison de plus pour s’intéresser à cette leçon-ci.

 

Dans son JARDIN, le JARDINIER creuse, dans la TERRE des petits trous réguliers pour y PLANTER.… quoi ? des PLANTES, bien sûr, pour qu’elles y prennent RACINE et s’y développent. Par contre s’il y plante des POTEAUX, pour faire une clôture, ils ne prendront pas racine. Le poteau, c’est de la matière inanimée, tandis que les plantes, qui appartiennent au règne VÉGÉTAL, c’est de la matière VIVANTE. Elles naissent et elles meurent comme les animaux, comme nous les hommes. Elles ont besoin d’eau, elles aussi, le jardinier doit les ARROSER. Il a acheté dans une JARDINERIE des PLANTS de plantes VIVACES ou ANNUELLES. C’était plus facile que de SEMER leurs GRAINES dans du TERREAU, et attendre qu’elles GERMENT et que la petite plante LÈVE. C’est le PÉPINIÉRISTE, dans sa PÉPINIÈRE, qui s’est chargé de ce travail. Il y a des plantes POTAGÈRES qu’on cultive dans des jardins POTAGERS, et qui prendront le nom de LÉGUMES quand leurs FEUILLES ou leurs FRUITS arriveront sur notre table, ou des plantes d’ORNEMENT, destinées aux jardins d’AGRÉMENT (vos élèves connaissent surement des noms de FLEURS et de légumes). Ce jardinier a étudié la BOTANIQUE dans un livre qu’on appelle une FLORE parce que la flore d’un pays est l’ensemble des ESPÈCES végétales qui y POUSSENT, par opposition à la FAUNE qui est l’ensemble des espèces animales qui y vivent. Et aussi parce que FLORE, dans l’antiquité, était la déesse des fleurs.

 

Il peut aussi planter un jeune ARBRE, ou un ARBUSTE. Dira-t-on qu’un chêne est une plante ? Ce n’est pas impossible, mais on réserve plutôt le mot plante aux végétaux de moindre dimensions. Hors jardins, il y a des plantes SAUVAGES qui POUSSENT dans la nature, et des CHAMPS que des AGRICULTEURS ENSEMENCENT et où ils CULTIVENT et RÉCOLTENT, en grandes quantités, toutes sortes de plantes utiles. Les plantes sont belles, elles sont nourrissantes et certaines sont MÉDICINALES. Utilisées en phytothérapie, elles servent de médicaments.

 

Toi, à 8 ans, en pleine CROISSANCE, quand tu grandis, on dit que tu pousses bien. Et il y a des gens qui croient faire un compliment à une jeune fille en lui disant qu‘elle est une belle plante. Un arbre bien planté pousse bien droit, immobile. De même quelqu’un qui fait le PLANTON, reste planté devant une porte à attendre qu’elle s’ouvre, est debout, sur la PLANTE de ses pieds, sans bouger, et il dit en plaisanterie qu’il va prendre racine.

 

Mais le mot racine s’emploie parfois en parlant des humains dans un tout autre sens : leur passé, et celui de leurs ancêtres, l’héritage qu’ils en ont reçu. Ils peuvent être ENRACINÉS dans un certain pays et se sentir DÉRACINÉS quand ils vivent dans un autre.

 

Le verbe SEMER, son dérivé PARSEMER, et son complément naturel, la GRAINE, ainsi que le verbe GERMER, ont toutes sortes d’emplois figurés qu’on prendra plaisir à faire surgir.


Et préfixé, le verbe planter ne se limite pas à des compléments végétaux.  Qui TRANSPLANTE quoi ? où, quand, et pourquoi ?  Qui IMPLANTE quoi ? où, quand, et pourquoi ?

Si vos élèves trouvent de bons exemples en réponse à ces questions,ils mettrons un pied, dès l’âge de huit ans, au délà des champs et des jardins, dans l’urbanisme et même dans la sociologie.

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire