CHERCHER et TROUVER

CP

CHERCHER ET TROUVER

 

Ces deux verbes sémantiquement complémentaires ont des constructions assez complexes, mais aucune ne semble vraiment impossible à faire employer à des enfants de six ans. Le tout est de bien exploiter les exemples qu’ils auront trouvés eux-mêmes dans le grand déballage.

 

A (Albert) CHERCHE + COD : un objet B (une balle) qu’il a PERDU ou ÉGARÉ (Vos élèves n’auront pas de mal à trouver des exemples). Il ne sait pas où, à quel ENDROIT il l’a mis. Il est à sa RECHERCHE. Il FOUILLE + COD : ses poches, son sac. il fouille DANS le grand FOUILLIS d’une chambre mal rangée, et voilà qu’il TROUVE autre chose, un vieil objet oublié qui lui fait grand plaisir. C’est une TROUVAILLE ! Enfin, il RETROUVE l’objet perdu. Ouf ! Quel soulagement ! Il était bien CACHÉ mais il n’était pas INTROUVABLE.

 

Nous sommes jusqu’ici dans le cas le plus simple : A cherche puis trouve COD concret.

 

Mais il peut aussi chercher et trouver COD humain : RENCONTRER une personne qu’il ne connaissait pas, DÉNICHER le bon spécialiste dont il avait besoin, ou RETROUVER avec plaisir un ami qu’il n’avait pas vu depuis longtemps. Ils vont fêter leurs RETROUVAILLES !

 

Il peut chercher et trouver aussi COD abstrait : la bonne RÉPONSE à une QUESTION difficile, la SOLUTION d’une devinette ou d’un PROBLÈME (s’ils font déjà des problèmes) … Il a trouvé que 2 et 3 font 5. Bravo ! c’est exact. Il y a des SCIENTIFIQUES, des CHERCHEURS qui font de plus grandes DÉCOUVERTES, mais c’est un début. Il trouve aussi que l’élève C (Cédric) est vraiment sympathique. Il le trouve sympathique. C’est une opinion plus ou moins fondée. On n’est plus dans le domaine de l’exactitude mais dans celui de la subjectivité…

 

En fait de COD abstrait, chercher en a un tout naturel : la proposition interrogative indirecte. A cherche QUAND il s’ est servi de B pour la dernière fois, il a bien pu le mettre, POURQUOI il ne l’a pas rangé à sa place.. Ce genre de complément est moins naturel avec trouver puisque la question ne se pose plus. Mais enfin, A peut tout de même s’exclamer triomphalement Ça y est ! j’ai trouvé où je l’avais mis ou, résolument, Je trouverai bien où je l’ai mis !

 

Enfin, au-delà de la recherche d’un objet perdu, d’une personne ou d’une solution, on peut chercher à + COI infinitif : à ATTEINDRE un certain BUT. Par exemple, A cherche à comprendre ce qu’on lui dit, à savoir qui lui a volé ses billes, à donner satisfaction à ses parents , à réaliser un grand projet .

 

Conclusion : Tout simplement, sans en avoir l’air, on a construit des phrases simples et différents types de phrases complexes. Un peu plus tard, il sera facile de les analyser en utilisant une terminologie grammaticale classique et bien rodée… 

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire