SCIENCE

 5e

SCIENCE

 

Notre leçon sur le mot SCIENCE ne doit pas être un mini-cours d’épistémologie, autrement dit de " théorie des sciences " mais un cours de langue française. Au lieu de le définir, nous le ferons donc fonctionner. Mais Le nom science apparait plus souvent en position de complément qu’en position de sujet, et il n’a pas de dérivé verbal. Comment construire des phrases sans verbe ? Par bonheur, il a le dérivé adjectival SCIENTIFIQUE qui a lui-même engendré un dérivé adverbial SCIENTIFIQUEMENT. C’est grâce à cet adverbe que nous allons pouvoir faire une belle moisson de verbes. Le grand déballage devrait permettre aux élèves de parler des sciences qu’ils connaissent et fournir déjà quelques uns de ces verbes.

 

Que peut-on faire scientifiquement, autrement dit, dans un esprit scientifique, en appliquant une MÉTHODE scientifique RIGOUREUSE ? On peut OBSERVER des PHÉNOMÈNES NATURELS, éventuellement, dans un OBSERVATOIRE , si on est ASTRONOME, EXAMINER des objets qui existent dans l’ESPACE et se poser des questions à leur sujet. Quelle est leur ORIGINE ? quelle est leur COMPOSITION ? Comment se comportent-ils dans le TEMPS ? Faisons une HYPOTHÈSE et , notre méthode étant EXPÉRIMENTALE, organisons une série d’EXPÉRIENCES faites dans un LABORATOIRE , avec des INSTRUMENTS ou des APPAREILS conçus tout exprès pour permettre des MESURES et des CALCULS précis grâce auxquels nous pourrons PROUVER que notre hypothèse est VRAIE (la VALIDER) ou bien prouver qu’elle est FAUSSE (l’INVALIDER). Une fois ÉTABLIE son EXACTITUDE, on aura peut-être DÉCOUVERT une LOI de la nature qui permettra des APPLICATIONS PRATIQUES, l’élaboration de nouvelles TECHNIQUES.

 

Qui sont les sujets de ces verbes ? des SCIENTIFIQUES, des hommes de science, des CHERCHEURS, des SAVANTS, quelquefois de grands savants honorés du PRIX NOBEL qui travaillent en ÉQUIPE. Ils ont chacun leur SPECIALITÉ dont les noms de terminent souvent en –LOGIE. Eux-mêmes sont des SPÉCIALISTES dont les noms se terminent en -LOGISTE ou -LOGUE (faites une collection de ces noms). Ils ont étudié dans des FACUTÉS DES SCIENCES ou dans des GRANDES ÉCOLES les MATHÉMATIQUES ou les sciences de la nature ou les sciences humaines. Ils PUBLIENT des ARTICLES dans des REVUES savantes, en utilisant des TERMES généralement inconnus du grand public qui a besoin d’ouvrages de VULGARISATION pour se tenir au courant et qui raffole de romans ou de films de science-fiction.

 

Pendant de longs siècles la médecine fut EMPIRIQUE, fondée sur une longue expérience mais pas sur des expériences scientifiques comme celles qu’a menées Louis Pasteur (1822-1895). Faisons une petite recherche sur ce savant : Quelle hypothèse a-t-il validée ? quelle hypothèse a-t-il invalidée ? Quel instrument a-t-il inventé ? Quelles sont les applications pratiques de ses découvertes ? que signifie le verbe PASTEURISER ?

 

Une fois DÉMONTRÉE, une vérité scientifique n’est plus une OPINION individuelle, elle s’impose à tous les êtres doués de RAISON que sont les hommes. On dit qu’elle est UNIVERSELLE. Aujourd’hui, personne ne croit plus à la GÉNÉRATION SPONTANÉE et tout le monde sait que des organismes vivants microscopiques, naguère appelés MICROBES, comme les BACTÉRIES, existent. Les sciences distinguent le VRAI du FAUX (en attendant qu’un PROGRÈS de la SCIENCE permette d’adopter un point de vue plus général) mais pas le BIEN du MAL. C’est pourquoi on répète, après Rabelais, que « Science sans CONSCIENCE n’est que ruine de l’âme ».

 

C’est ainsi que les sciences s’opposent aux LETTRES ou aux HUMANITÉS et aux ARTS, qui sont le domaine des opinions et des créations individuelles, où s’affinent les consciences… 

 

Observer, examiner, calculer , avoir de la méthode etc. etc. tous ces mots sont-ils réservés au monde de la science ? Bien sûr que non ! Ils s’emploient tous les jours dans la vie courante. Mais ils prennent un sens plus précis quand ils sont employés par des spécialistes dans leur domaine. Voici quelques emplois extra-linguistiques du mot science : On disait naguère je sais de science certaine … (on dit plutôt aujourd’hui je sais de source sure…) quoi ? Eh bien, par exemple, qu’Aristide Gamelle va se présenter aux élections. Gontran Moineau, lui semble avoir la science infuse comme les petits marquis de Molière qui “SAVENT tout sans avoir jamais rien appris " Et Violette Despaquerettes fait preuve de CONNAISSANCES tellement considérables, par exemple dans le domaine de la gastronomie, que ses amis disent qu’elle est un puits de science !  

 

 

pour aller plus loin

article correspondant à consulter sur Vocalire